Appli-jardin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, août 13 2011

C QUOI LA BIO-DYNAMIE ? TONTON

Ce texte est issu de ce livre
terroir-vigneron.jpg
Je le reproduis car ce qui s'est passé dans le vin, s'est passé dans toutes les sphères de l'agriculture et peut être même à l'échelle de toute l'activité humaine, médecine en tête.

Nicolas Joly fut un des premiers vignerons français à épingler la grave dérive de la viticulture française vers le tout chimique. Donc l'abandon des grands principes qui avait permis aux terroirs de France d'être les meilleurs au monde.
Il est un des premiers a reconvertir totalement sont vignobles en cultures bio-dynamique, la méthode qui va le plus loin dans le retour aux methodes biologique de culture, qui s'esquisse un peu partout dans le monde .
Il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages dont le vin le ciel la terre rapidement devenu une référence internationale.


18797-2011-05-cinema-quetigny-projection-du-film-la-clef-des-terroirs-sur-le-vin-en-biodynamie-1-.jpg Dans les années trente, en créant les A.O.C. on a montré que l'on avait compris que dans un milieu précis , sols et micro climat, un cépage particulier donnait un gout original, quasiment inimitable, d'ailleurs protéger ce goût pour le consommateur était un idée géniale.
70 ans plus tard, cette création est hélas en grande partie détruite du fait d'une agriculture sur laquelle à l'époque, personne n'avait pensé à légiférer.
Regardons d'abord pas à pas les étapes de cette destruction, sinon totale, du moins partielle.

En 2 à 3 jours ils pourront accomplir le travail de trois à 4 mois. Quand on sait la fatigue que peut représenter un travail de sol sur les coteaux, on comprend que la tentation est grande de l'essayer. On prends soin, bien sur de ne pas dire aux viticulteurs qu'une grande partie de la faune microbes, bactéries, champignons, insectes) si indispensable à la vie des sols sera progressivement détruite. Quand on sait qu'une racine ne peut se nourrir d'un sol que par ces agents vivants et qui chacun d'entre eux relient la plante au sol d'une manière chaque fois différente selon leurs espèces, quand on sait egalement que la chaleur, la luminosité, l'hydrométrie et la géologie , génèrent sous terre des agents vivants toujours différents, on comprend mieux ce qu'est l'effet de terroir.

hélas, on comprend mieux aussi comment ce désherbant va progressivement les détruire et entrainer une grande partie de la viticulture française dans une suite de drame qualitatif.

5 à 10 ans après l'introduction des désherbants, la croissance gratuite que donnait chaque terroir depuis des millénaires était ainsi anéanti et les vendeurs pouvaient désormais proposer une nouvelle source de croissance assez peu utilisée jusqu'à là : l'engrais chimique.

On allait plus nourrir les sols mais les vignes, comme d'une piqure intraveineuse!!

Que sont ils ces engrais chimiques?
Des sel!!
Quand vous absorbez du sel en trop grande quantité, vous avez soif, et pour compenser cette salinité et rétablir un équilibre, vous devez boire.
C'est ce que doit faire la vigne qui reçoit des sels et qui , en buvant en excès, fait un supplément de croissance!!
Les ménagères qui ont déjà vu leur gros choux acheté au poids fondre dans leurs casseroles, connaissent ce phénomène!! Une croissance ainsi obtenue est bien sur étrangère à celle supposée par les appellations.
De plus ces sels rendent les sols sourds aux rythmes de l'année : passé le solstice d'été, où les forces solaires culminent sur terre, la vigne ne doit plus trop pousser vers l'extérieur pour occuper l'espace, mais au contraire , à l'image du soleil déclinant dans le ciel, puisque les jours raccourcissent, commencer à se rétracter dans sa graine, dans son fruit.
En apportant en juillet et en aout des forces artificielles de croissance que les pluies n'ont pas consommé plus tôt , on crée un courant contraire à celui que la nature impose aux vignes et il en résulte naturellement une tendance à l'éclatement, donc à la pourriture; une pourriture qui a bien sur généré le nouveau et énorme marché des anti-pourritures car tout déséquilibre en amène un autre. En sus, les vignes affaiblis par tant d'incompréhension, sont plus faibles et plus sujettes aux maladies. De ce fait, les produits classiques de traitement, dit de contact, qui restaient l’extérieure de la plante, sur ces feuilles, sans interférer avec sa sève, ont été abandonnés pour manque d’efficacité. Où on les a remplacé par des systémiques. Grâce à ces nouvelles inventions, en 1à 2 heures ces redoutables molécules sont absorbées par la sève et vont dans le futur fruit où on peut les retrouver sous forme de résidu.

Tout le métabolisme de la vigne, affecté par ces produits, change sa relation au soleil, sa photosynthèse et sa capacité à faire des gouts, des arômes!! loin de guérir les vignes de leurs maladies, par des pratiques saines, on interdit simplement la manifestation des symptômes de la maladie et on génèrent secrètement l'apparition de nouvelles maladies virales bien plus dangereuses, mais... qui aboutiront à d'autres marchés.

De tout cela il résulte que la vendange a perdu son goût, et que la technologie est venue pour le reconstituer artificiellement. Les enzymes arrachent les couleurs que les pulpes donnaient. Les levures indigènes marquées par l'année sont remplacées par 300 levures aromatiques qui offrent une panoplie de goûts aussi réels qu'artificiels. Les clients innocents s'extasient devant le parfum flatteur de la framboise, de la violette, de la fraise, fabriqués en usines.
Les viticulteurs authentiques qui n'ont pas recours à ces artifices, sont en dégustation, hélas, souvent dépassés par ceux qui maquillent. Le potentiel de vieillissement est affecté, bien sur.
Enfin les vins étrangers qui ont la même technologie, et souvent des couts de productions infiniment plus bas, prennent la place des vins A.O.C : on ne parle que de goûts de cépage et plus de goûts de lieu. Les A.O.C. ont perdu leur lustre.
Heureusement de plus en plus de viticulteurs attachés à la vérité du site qu'ils habitent et qu'ils souhaitent faire passer dans leurs bouteilles, on pris conscience du piège dans lequel un faux savoir les avait enfermés et réagissent de plus en plus vite pour proposer une autre agriculture.
Il faut comprendre que les goûts, les couleurs, les arômes, c'est de la lumière, de la chaleur, que la vigne a transformé en matière par photosynthèse. Le devoir du viticulteur est de découvrir les manières dont la vie s'incarne au printemps dans la matière : passé l'équinoxe, les jours sont plus longs que les nuits, les lois solaires prennent le dessus sur les lois terrestres; la matière est dominée par cette energie subtile et obéit à d'autres lois. C'est cela qui permet l'ascension de chaque plante vers le soleil momentanément libérés des lois terrestres et de la gravité. C'est une multiplicité de formes végétales que l'on voit apparaitre au printemps dans les innombrables espèces de plantes qui nous entourent. Certaines plus liées à la lumière montrent de formidables capacités florales. D'autres plus liées à la chaleur se concentrent vers les forces de fructifications et vont générer plus tard les graines en abondance. D'autres encore, plus liées à l'eau se tournent vers une activité foliaires intenses. Chacun offre une originalité, qui peut être , si on sait la reconnaitre, bénéfique aux viticulteurs pour soigner les vignes par des tisanes appropriées. L'ortie qui fait circuler la sève en cas de sècheresse; la valériane pleine de phosphore qui réchauffe en cas de froid trop prononcé; les cynorhodons-la plus haute concentration en vitamines C- qui sert comme anti-oxydant contre les maladies cryptogamiques...etc etc.Ces exemples nombreux mènent à la compréhension des plantes médicales et aux savoirs des botanistes du moyen-age comme Hildegard de Bingen, culpepper etc...

tous ceci est gratuit, non polluant et à la portée de notre main.

Le viticulteur de demain doit, comme un chef d'orchestre, reconnaitre toutes ces qualités et en tirer le meilleur parti pour aider la vigne à donner le meilleur d'elle même, par les forces de la nature et non contre elle.
C'est en augmentant les forces de santé de la vigne qu'on peut l'affranchir de la maladie et non en l'inondant de produits qui, en détruisant les agents pathogènes, détruisent en même la vie et l'expression même des A.O.C.
C'est à cela que s'emploie la bio-dynamie, forme avancée de la biologie. Loin de laisser la nature agir, elle va chercher des interférences, des complémentarités entre les règnes minéraux et animaux pour renforcer la descente dans la terre des forces de la vie;
La beauté, l'élégance, la finesse ne se mesure pas en gramme, les sympathies et les antipathies non plus.
Nos machines n'ont pas accès à ces harmonies.
Les ondes qui nous permettent de communiquer avec quelqu'un à des milliers de kilomètres n'ont pas de poids, mais sont bel et bien existantes. c'est dans ce monde qualitatif, énergétique, bien réel et qui génère la vie que la biodynamie puise ces forces d'actions.
La vie n'est pas un automatisme, ni une mécanique. Elle est sensible et peut se révéler plus ou moins dans le contexte que créer le viticulteur. Quand les actes agricoles ont été justes, le travail de cave est réduit à sa plus simple expression. Tous ces principes vivants agissent par eux même en temps voulu et sans précipitation.
La technologie et les flatteries perdent alors leurs sens.
C'est de cette compréhension que la richesse en A.O.C peut renaitre. Il y a dans notre pays tellement de magnifiques coins à vigne, véritables instruments de musique qui attentent simplement le retour de leurs musiciens !

Le LOCALBIOBAG distribuant des légumes vivants produits en bio-dynamie, est tout à fait d'accord.

jeudi, juin 16 2011

MARCHE FLOTTANT DU 4 EME

Pas de LBB vendredi, ni la semaine suivante. Nous reprendrons nos livraisons à l'occasion du marché flottant. Une occasion unique de nous rencontrer, et d'acheter votre panier. Ensuite nous reprendrons comme d'habitude nos livraisons les mardis et vendredis.
affiche-40x60WEB.jpg

vendredi, juin 10 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 10 JUIN 2011

Le localbiobag est le seul panier 100% locavore, 100%bio EN IlE DE fRANCE. Quand vous achetez le LBB vous défendez aussi l'essor d'une agriculture locale respectueuse de l'environnement et vous mangez des légumes qui ont du goût, du caractère et qui sont bons pour votre santé....Si nous étions davantage à cultiver de cette manière en IDF, nous ne serions pas, comme en ce début de saison difficile, dans l'impossibilité de vous proposer du choix. Merci du votre!

PANIER 16€ (demi-panier 9€) 1 concombre, 1 kg de pomme de terre nouvelles, 1 botte de radis ronds rouges, pois à écosser (500g), 1kg de courgettes.

affiche-40x60WEB.jpg

Le Localbiobag et la mairie de paris 4 organisent le 1er marché flottant de produit locaux acheminés par la seine. J-15 pour cette évènement.
le DIMANCHE 26 JUIN, venez nous rencontrer autour d'un brunch au bord de l'eau, acheter votre panier et plein d'autres choses!!!

vendredi, juin 3 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 3 JUIN 2011

Le localbiobag distribue les légumes d'une seule ferme du val d'oise et milite pour une agriculture locale respectueusement de la santé des plantes. Il a pu y avoir des changements entre la commande et la livraison sur certains paniers. Quelques fois des erreurs de livraison, parfois des ruptures d'approvisionnement. Merci de votre confiance.
BagIllust2cropped_2_.jpg

PANIER 16€ (demi-panier 9€)

1 concombre, 1 botte de navets collet rose (500g), 1 botte de persil, 1 botte de melisse citronnelle, 1 kg de pomme de terre nouvelle, 1 botte de radis ronds rouges, 3 artichauds (petit violet).

mardi, mai 17 2011

LOCALBIOBAG MARDI 17 MAI 2011

La culture en biodynamie améliore les sols et s'adapte à la nature, c'est ce qui la rend meilleure, mais aussi "capricieuse". Accepter ses aléas est une condition nécessaire pour en apprécier les bienfaits. Le goût et les qualités nutritives en sont les récompenses.

Bienvenuealaferme.jpg

PANIER 16€ (demi-panier 9€)

Pommes de terre "ditta" (1kg), 1 botte de persil (200g), 1 botte de navet à collet roses (500g), 1 botte de Blettes (500g), 1 barquette de fraise (200g), 1 botte de menthe (200g), 1 botte d'oignon blancs parisien (500g), 1 chou pointu blanc (800g)

lundi, mai 9 2011

LOCALBIOBAG MARDI 10 MAI 2011

Et voila des fraises, locales, qui poussent dans la terre, sous serre non chauffée, qui ne sont pas badigeonnées de produits chimiques et qui ont été cueillies ce matin!
fraises.JPG

PANIER 16€ (demi-panier 9€) Pommes de terre "ditta" (1kg), 1 salade batavia (500g), poireaux 'armor' (1kg), 1 botte de Blettes (500g), 3 choux rave (800g), 1 barquette de fraise (200g)

mardi, mai 3 2011

LOCALBIOBAG MARDI 3 MAI 2011

Parce que choisir ce que l'on met dans sa bouche pour se nourrir est un acte citoyen, que l'exigence pour une alimentation saine et respectueuse de l'environnement est un acte d'engagement, le localbiobag défend l'agriculture locale, naturelle, sans pesticides.

PANIER 16€

Carottes purple haze (1kg), 1 chou pointu blanc (500g), pommes de terre "ditta" (1kg), 1 salade laitue (300g), 1 botte d'oignons blancs parisiens (500g), 1 botte de poireaux (c'est vraiment la fin des poireaux) (500g), 1 botte de mélisse officinale (200g).

LocalBioBag.jpg

mardi, avril 26 2011

LOCALBIOBAG MARDI 26 AVRIL 2011

Bientôt la fin des carottes purple haze (de garde). Nos légumes sont récoltés à maturité en respectant "autant que faire ce peu" un calendrier que les plantes connaissent bien, ce qui leur procure une grande saveur et un grand pourvoir de conservation.

Le localbiobag défends une agriculture qui respecte la nature, tout en produisant des denrées alimentaires nécessaire à une bonne santé .

BagIllust2cropped_2_.jpg

PANIER 16€

Carottes purple haze (1kg), 1 botte de blettes (500g), pommes de terre "ditta" (1kg), 1 salade Chicorée frisée (300g), 1 botte de navets collets roses (500g), 1 branche de cèleri branche (500g), 1 botte de mélisse officinale (200g).

lundi, avril 18 2011

LOCALBIOBAG 19 AVRIL 2011

PANIER 16€ Carottes purple haze (1kg), 1 botte de blettes (500g), pommes de terre "ditta" (1kg), 1 salade Chicorée scarole (300g), 1 botte de navets (500g), 1 branche de cèleri, 1 botte de radis maraichers roses (500g)
LBBenvitrine.jpg

mardi, avril 5 2011

LOCALBIOBAG MARDI 5 AVRIL 2011

600400.jpg
PANIER 16€

1kg de pommes de terre' ditta', 1 botte de carotte purple haze (1kg), 1kg de poireaux, Epinards (500g) , 1 botte de radis rave, Oseille (500g).

jeudi, mars 31 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 1 AVRIL 2011

PANIER 16€ (prix moyen) 1kg de pommes de terre' ditta', 1 botte de carotte yellow stone (1kg), 1kg de poireaux, 1 salade chicoree, 1 choux de Pontoise (500g), 1 botte de blettes (500g).

mercredi, mars 23 2011

ST JACQUES AUX TOPINAMBOURS et TERRINE DE POIREAUX

topinanbour.jpg
1 kg de topinambours+20 noix de st Jacques+80g de beurre+Huile d'olive+1 jus de citron+fumet de poisson

Éplucher les topinambours. Mettez les dans de l'eau citronnée.
Faites les cuire 25min dans l'eau bouillantes salée. Égouttez.

Rafraichissez en la moitié sous l'eau froide. Mettez l'autre moitié dans un bol avec 60g de beurre, sel poivre et mixez pour obtenir une purée.
Coupez le reste en morceaux, faites les dorer 3min dans une poêle dans le reste de beurre.

Faites cuire les St Jacques 1 min de chaque coté, dans une poêle dans l'huile d'olive.sel poivre.
Retirez les noix.
Déglacez avec le fumet de poisson. Repartissez dans l'assiette, noix purée et morceaux. Arrosez avec le jus.

si vous prenez un LBB à l'Épicerie "g.a".(60 rue des dames) Vous trouverez d'excellent jus et condiments, huiles etc...


A SUIVRE poireaux.jpg

mardi, mars 22 2011

UN NOUVEAU DEPOT POUR LE LBB

devantureboulangerie.JPG

Voila une boulangerie bio qui accepte le dépôt des LOCALBIOBAG.
Après une cave à vin, une épicerie, un restaurant et un trottoir. etaleboulangerie.JPG

Boulangerie FANTASIIIA, 35 rue d'Alésia, Paris 14eme

Vous pourrez donc dès vendredi retirer votre panier de légumes bio, cultivés en biodynamie et en plus acheter le bon pain bio qui va avec. Je remercie les patrons pour leur aide. Nous sommes tous conscients de l'effort à faire pour donner à ce beau pays qui est le notre, des produits de qualité qui respecte la nature.
sacfarine.JPG

jeudi, mars 10 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 11 MARS 2011

PANIER 16€BagIllust2cropped_2_.jpg

1kg de pommes de terre' ditta', 1 chou cabus rouge (500g) et 1 chou de Milan(500g), 1 botte de persil, 1kg de poireaux, 1 salade batavia, 1 botte de Bette (500g), Radis noir (300g).

jeudi, février 17 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 18 FEVRIER 2011

BagIllust2cropped_2_.jpg C'est la fête au poireau. A toutes les sauces. Les champs sont encore bien garnis et le printemps qui s'approche a grand pas nous fait craindre une monter en graine précoce.

PANIER 16€

1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de betteraves potagères, 1,5kg de Poireaux , 200g de mache, 1 radis noir (300g).

dimanche, février 13 2011

BETTERAVES ROUGES ET POTAGERES

Impossible de résister à l'envie de partager le plaisirs que m'a procuré et me procurera encore tout l'hiver la betterave rouge. Celle du Localbiobag évidement. Impossible de trouver ailleurs de pareille marchandise. 45 minutes de cuisson dans l'eau. Je recycle cette eau pour la soupe. betterave.jpg

Un petit épluchage . c'est fini. Coupée en morceaux. et là. làaa... que dire c'est une expérience qu'il est difficile de traduire en mot! Le gout sucrée se prolonge en nuance et la saveur de la terre exhale la rosée du printemps et surtout le moelleux de cette chaire est incomparable. En ce moment, nous n'avons plus les feuilles, car les périodes de gel ont obligé de les conserver en silos. Mais très vite s'il en reste au champ, nous pourrons à nouveau profiter des vertus du feuillage.

voilà. Mais voici d'autres raisons de se gaver de ce légume.

mardi, février 8 2011

LE PRINTEMPS A LA FERME

L'hiver fut précoce et désormais c'est le printemps qui pointe son nez. La ferme prend un peu de vacances, la première semaine de février. Nos livraisons reprendront dès la réouverture.
Le mardi 22 fevrier. Une nouvelle saison commence pour le Localbiobag.
Bienvenuealaferme.jpg Elle sera pleine d'emotions, comme celles que peuvent apporter les éléments naturels.

On a eu un peu de neige...

2_aire_de_lavage.JPG Voici la zone de néttoyage, avec au premier plan, la machine à laver les poireaux. c'est pas du neuf... mais ca fonctionne, et en arrière plan celle pour les radis...

Puis un peu d'eau.

Nos champs étant situés en bordure de l'oise, celle ci à légèrement humidifié nos silos et la saison des navets s'est écourtée prématurément. Les épinards et la radis vont prendre la relève.

IMG_0001.JPG

et voila que maintenant, les premières fleurs qui apparaissent. perceneige.jpg

A bientôt

dimanche, février 6 2011

MARAICHAGE EXTENSIF ET BIODYNAMIE

extrait de

"En 1924, Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie, posa les fondements de l’agriculture bio-dynamique, sous la forme de huit conférences prononcées au Domaine Koberwitz, près de Breslau en Silésie.

Rudolf Steiner a donné ce cours d’agriculture sur la demande de plusieurs agriculteurs inquiets d’observer la croissance de la dégénérescence des semences et de la baisse de la qualité des aliments produits : « Que faut-il faire pour stopper la baisse de la qualité des semences et de l’alimentation ? » En réponse à une question sur les maladies végétales, Rudolf Steiner expliqua qu’en réalité ce n’était pas en premier lieu la plante qui était malade mais l’environnement et particulièrement le sol, qui pouvait tomber malade. Il fallait donc chercher les causes des prétendues maladies des plantes dans l’état du sol et de l’environnement.

Ce « Cours aux agriculteurs », comme on le nomme habituellement, a été imprimé dés 1925, tout d’abord pour un cercle interne puis pour tous.

Citations de Rudolf Steiner :

« L’agriculture bio-dynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux Hommes. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du « vivant » acquise par une vision qualitative/globale de la nature. Elle considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés « thérapeutiques ». »

« Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève ».

« L’idéal de l’agriculture bio-dynamique est l’organisme agricole avec la plus grande autonomie de production adaptée aux conditions locales et aux possibilités de travail locales. »
DEMETER.gif

jeudi, janvier 13 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 17 JANVIER 2011

PANIER 16€

500g d'oignons, 1kg de carottes 'nantaises', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de topinambours, 1kg de navets blancs à collets violet, 1 branche de cèleri, 1 salade feuille de chêne, 1 radis noir.
BagIllust2cropped_2_.jpg

mercredi, janvier 12 2011

DE L'AMOUR A LA CUISINE

J'entendais Manuel valls dirent l'autre jour dans une émission de télé que ces enfants se moquaient de lui pour la piètre qualité de sa cuisine. Il confiait que le samedi, entre deux réunions, alors qu'il se donnait un peu de temps pour s'occuper d'eux, c'était jambon et chips.
Pour le jambon, j'imagine que c'est ceux là qu'il met dans la bouche de ces enfants.
porcindustrie.png
le problème avec le jambon moderne, c'est ça, et pour les chips, le problème ce serait plutôt çà. Voilà une preuve d'amour!

En effet c'est plus simple, vite fait. Pas besoin de se prendre la tête.

Et je me disais que cela ne me viendrait pas à l'idée d'agir ainsi avec mes enfants. Au contraire, je considère que le temps passé à la cuisine est un acte d'amour. Rechercher des aliments dont on est sur qu'ils soient de bonne qualité, faire découvrir des gouts et des saveurs, consacrer un peu de son temps pour cuisiner soi-même.
Ne pas sacrifier l'essentiel!
Préparer soi-même est un geste fort que l'on tente de faire disparaitre de notre société. Tous les objets, les cadeaux ( la plupart du temps inutiles et vite oubliés) ne remplaceront jamais ce temps passé à préparer le repas pour ceux que l'on aime, car il se créer, à ce moment là, un lien fondamental.
Je me suis dit aussi qu'avec du personnel politique aussi peu amène à ce genre d'arguments, ce serait difficile...de défendre l'agriculture biologique locale. C'est quand même curieux pour un pays qui se vante de sa cuisine et qui est référencé au patrimoine immatériel de l'humanité pour son art de l'à table.
N'a-t-on pas oublié quelque chose en route?
panier_d_amour.jpg C'est parce que je le crois que je fais tout ça en tout cas.

- page 2 de 3 -