Appli-jardin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 1 2012

LETTRE D'INFO SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2012

Difficile journée pour le localbiobag. Arrivée à la ferme, nos amis avaient un peu plus de travail que d'habitude et ma palette n'était pas prête, comble j'avais oublié mes feuilles de préparation. Ça peut paraître idiot, mais la livraison express de l'ultrafrais, est un casse t^te pour dejouer les pièges multiples de la circulation parisienne. Parti en retard donc je me suis retrouvé après mes deux premiers points de livraison bloqué et ne pas pouvoir traverser la rive pour rejoindre mes 20 derniers clients à temps.

En ce qui concerne le panier quelques changements de dernière minute. Avec un remplacement des courgettes épuisées par des aubergines, nous avons de la chance sur ce coup là car les aubergines sont plus chères et des choux fleurs pas assez gros encore par des brocolis. La surprise des brocolis par rapport à ceux de l’année dernière est de taille. Ils sont énormes!!! et merveilleux au gout? à vous de me dire je ne les ai pas encore cuisiné, mais c'est pour ce soir.

Pour hier c'est beignet d'aubergines et caviar et conserves.
IMG_2468.jpg

samedi, septembre 22 2012

LETTRE D'INFO SAMEDI 22 SEPTEMBRE 2012

Alors que le rendez vous du samedi se prépare tranquillement par un nettoyage des caisses de légumes parfois un peu terreuse,

camion_marche.jpg voici ma petite explication pour la livraison du vendredi 21.

Comme vous avez pu le constater, pas de salades et pas de courges spaghetti, qui ont été remplacés par potimarron et 4 poivrons.
Deux explications à cela :
La première est de saison: le froid est arrivé et le monde végétale commence sa mue pour se préparer à l'hiver. La croissance des végétaux est plus lente, parfois plus lente que l'on avait prévu.

La seconde est plus ambigue : De nouveaux clients sont venus pour se fournir chez Alain, qui s'est bien gardé de me préparer à cette triste nouvelle.
Ce n'est d'ailleurs pas si triste si l'on raisonne avec générosité et à long terme, puisque le but de ma démarche est d'abord politique au sens aménagement du territoire.
Faire croitre ce mode de culture pour en avoir davantage.
En attendant Il faut partager la récolte avec de plus en plus de monde!!!

La difficulté est de mettre entre culture de nouvelles terres, d'investir! et comme vous le savez, les banquiers et autres organisations de financement voient d'un mauvaise oeil ces pratiques aux marges bénéficiaires faibles et aux risques nombreux.
La seule solution viendra du "peuple souverain" j'adore cette expression que je pique volontiers au gens de gauche...

dimanche, juillet 1 2012

LETTRE D'INFO SAMEDI 31

Je n'ai pas encore de retour d'infos sur la lettre d'infos, ni de commentaire sur les commentaires, mais voilà le retour de nourriture de la livraison de vendredi 30.
je n'avais pas la possibilité de livrer, ni préparer vos paniers. L'équipe de la ferme m'a gentiment proposé de le faire pour moi, afin de garantir la continuité de notre travail. C'est vrai, une de mes priorité en cette deuxième année d'exercice sera de garantir une régularité dans mes livraisons, ainsi que de revenir comme c'était le cas en début d'année à deux jours, probablement les mardis et vendredis. Les nouveaux contact et l'effet France 5 m'a donné envie de re-developper de nouveaux points de dépôt. On en reparlera.
ATH_Marche_Flottant_Paris_4_IMG_9127ok.jpg le marché flottant 2011


Le problème pour moi est donc de commencer à envisager l’embauche d'un collaborateur. Je n'ai pas évidement les moyens de payer sur le maigre bénéfice de cette activité, un nouveau préparateur livreur. Il me faut donc de l'aide car je continue de mener une autre activité parallèlement. C'est la raison pour laquelle j’ai annulé parfois des livraisons.
Je sais que cela vous embête, car vous êtes très nombreux à me confirmer que vous préférez ce panier plutôt que celui de mes concurrents, et néanmoins amis...N'oublions pas que la France compte 3% de sa surface agricole en Bio, que c'est Honteux pour un pays comme le notre et que c'est la base de mon investissement.
Nous allons donc essayer cette formule avec Valérie et Alain.

J'aimerai bien savoir si tout c'est bien passé pour cette première. Je sais que le livreur , un ouvrier de la ferme plutôt habitué aux calme du travail agricole, n'a pas aimé du tout se taper plusieurs heures d’embouteillage parisien... c'est vrai que c'est la partie la plus pénible...Qu'en est il pour vous. Il y a t il eut des oublis, des trucs..Allez n'hésitez pas à faire un commentaire. Notre travail tisse aussi un nouveau lien social, car vous partagez tous ce désir d'une agriculture saine, local durable et ses fruits et légumes, plus goutus, c'est assez rare pour en etre fier et le montrer.

lundi, juin 11 2012

PREVENIR PLUTOT QUE GUERIR

Travailler en bio et désormais en biodynamie pour 3 raisons.

1-Redonner à notre terroir son rôle nourricier et moins dépendre des importations, se battre pour obtenir au moins 20% de la surface agricole utile en bio et son corollaire d'emplois agricoles.
2-Manger des aliments qui ont du gout et de la personnalité.
3-Manger des aliments qui ont des qualités nutritives, pour etre en bonne santé et donner à notre organisme ce dont il a besoin pour se défendre des multiples agressions qu'il subit.

N__0012-4-Tetra-Cow.jpg

voilà un document formidable et très pédagogique pour rappel de ces principes.

NUTRIKID ®
RESUME

La pyramide alimentaire symbolise le principe d’une alimentation équilibrée qui couvre les besoins fondamentaux de l’organisme. Il est d’usage de distinguer, sur la base de leur origine ou de leur composition, sept catégories d’aliments. Les aliments contiennent plusieurs et souvent même de nombreux composants. Les bases de données ou les tabelles modernes des valeurs nutritives contiennent jusqu’à 180 valeurs d’analyse par aliment ! À l’inverse, tous les aliments d’un groupe contiennent le même nutriment principal; ils sont donc en principe interchangeables. Ceci permet un nombre illimité de combinaisons et donc une très grande variété de recettes et de menus. Ainsi, chacun peut établir son propre régime alimentaire et ses menus en fonction de ses préférences et habitudes personnelles ou de la culture alimentaire régionale.

un autre site intéressant

jeudi, juin 7 2012

LOCALBIOBAG LIVRAISON DE VENDREDI 8 JUIN 2012

Pour vendredi, je renoue avec ces merveilles de choux raves dont je ne me lasse pas. Je les prépare comme des pommes de terres sautées, en dés, et depuis que Myriam me l'a conseillé, je rajoute les fanes d'oignons blancs, ciselées, en fin de cuisson (merci myriam pour la suggestion!!!) c'est d'une rareté qui me surprends à chaque saison! Si vous mélangez avec des pommes de terres prévoir une cuisson plus longue pour les patates... moi je les aime juste moelleux....et surtout n'hésitez pas à me faire part de vos remarques, suggestions, critiques etc...

PANIER 16€

Choux raves, courgettes, oignons blancs, salade, romarin, fraises mara des bois
panier_d_amour.jpg.

dimanche, avril 1 2012

FLAN By EPINARDS

Un petit détour par ma cuisine, ou je dois accommoder de milles façons les légumes qui sont disponibles actuellement à la ferme. Peu nombreux. Las, c'est à ce moment que cela devient intéressant, faire nouveau avec les mêmes bases. se réinventer, c'est le printemps!

IMG_1882.jpg
Voici le LBB débalés, petit nettoyage, équeutage des épinards. Le reste est réservé.
IMG_1883.jpg
Dans un récipient, ici un sac en plastique, le cresson alénois (humidifiée se conserve au frigo très bien et très longtemps. je parlerai de la biodynamie ailleurs, mais une des qualités des légumes que cette conduite de culture induit est la grande capacité de conservation. Je rajoute que les verdures se fanent après une journée de voyage pour vous parvenir, il faut souvent les replonger dans l'eau pour leur redonner leur vigueur et leur aspect d'origine.
IMG_1884.jpg
Casserole 5 min, surtout pour les faire suer un peu.

IMG_1885.jpg
180g de farine, moi je mets de la farine de blé noir (j'adore), sel, cuillère d'huile d'olive, 2 oeufs, 10cl de lait (je prefère le lait d'avoine), et un peu du jus de cuisson, un peu de beurre fondu, et hop
IMG_1888.jpg
C'est presque pret! 750g d'épinards réduits prets à se joindre à l'appareil. IMG_1889.jpg
Du st moret, je me doute que si je me penche sur ce que cela contient, ça va être les boules!!! Pas de st moret bio, j'aurais pu mettre autre chose, ca craint un peu...
IMG_1890.jpg Hop au four 30min
IMG_1891.jpg
IMG_1892.jpg Presque pret!!

IMG_1893.jpg
Miam miam, malgré quelques réticences, Anaïs à tout mangé, YES!!!!!!!!!!!!!

jeudi, février 16 2012

LOCALBIOBAG CONTRE BIO BIDON

On ne peut pas produire du vrai bio en dessous d'un certain coût car dans les champs il faut payer plus de gens et il faut des gens qualifiés.
Faire du bio façon grande surface est un non sens écologique et social, quand ce n'est tout simplement pas une arnaque et il ne faut pas croire que les producteurs français sont à l'abris.

N__0012-10-FoodMiles.jpg Si l'agriculture conventionnelle qui se dit aujourd'hui raisonnée a remplacé l'agriculture traditionnelle, que les vrais agriculteurs bios pratiquent, ce n'est pas un hasard et l'esprit qui a conduit à la derive perdure voire se renforce. Ceux qui produisent des "molécules" dangereuses pour l'environnement savent aussi fabriquer des molécules "moins dangereuses", non rémanentes, invisibles aux controles si ils ne sont pas diligentés à temps et si ils sont à la pointe de la science. Tout le monde sait bien que les tricheurs et les voleurs jouent au chat et à la souris avec les législateurs, quand ceux ci ne sont pas tout simplement corrompus!. VOILA OU NOUS EN SOMMES.

Ceux qui nous ont bernés hier, continuent de la faire aujourd'hui, alors comment faire la différence.
C'EST POSSIBLE.
Pour du vrai bio, c'est un ouvrier à l'ha et il produira 1 tonne par mois, le coût en moyenne du kilo ne peut être inférieur à 3€ en circuit court (1 intermédiaire maximum entre le producteur et le consommateur). sinon c'est bidon ou non durable. Tous ceux qui vous promettent le contraire trichent forcément quelque part. Dumping social, fraude au label, défiscalisation de toutes sortes, on peut fouiller dans leurs poubelles si on a le temps.

Nous préférons le consacrer à défendre le travail de ceux qui respectent les règles, car le rapport de force doit être en leur faveur. C'est ce que le LOCALBIOBAG défend en tout cas.

dimanche, février 5 2012

DÉPRESSION AU DESSUS DU JARDIN...D'EDEN

J'ai parfois le sentiment que tout notre travail est vain.
Au lieu de se servir de la nature telle qu'elle est, en en préservant les richesses infinies et gratuites, une vague d'humanoïdes la détruit inexorablement tout en tentant de la remplacer, en même temps, mais à leur manière, avec ce présupposé que la précédente nature était imparfaite, et qu'il fallait l'améliorer. sous entendant peut être que ce qui était imparfait fut la gratuité..
Est ce pour maintenir et verrouiller un pouvoir occulte?. Comment en sont ils arrivés à une telle arrogance?

N__0012-2-Coq.jpg

On mange trop de viande, on en gaspille trop. On nourrit les cochons, les vaches en soja et maïs, alors que cela ne convient pas à l'animal, tel qu'il est constitué. Cela provoque une pollution par rejet de phosphore, de méthane. Pas de problème, on va créer un animal de laboratoire en modifiant ces gènes pour que cela ne se produise pas, puis on va fabriquer cet animal en série dans des usines.

Idem pour le saumon. pourquoi lui ? Il y a un marché très juteux, suffisamment pour que des subventions énormes soient accordées à des chercheurs pour parvenir à le faire grossir plus vite, en modifiant son ADN grace à celui d'une anguille. Il faut aussi rendre les poissons produits stériles et ensuite construire des usines à terre pour en fabriquer.

N__0012-7-OGM.jpg
Partout ou ce type de manipulation existent on trouvera ce mot : STÉRILE.

Car la dissémination, la barrière des espèces provoquera des réactions en chaîne, inconnues! Le danger est bien réel!
En vérité on connait déjà le résultat.

De la même manière que le cancer et le cortège des maladies modernes touchera bientôt toute la population, les mutations génétiques se multiplieront.

On se demande qui de la fiction ou de la réalité précède l'autre. On se demande qui a raison. Enfin quand je dis "on", je parle des gens qui se posent des questions car ils ont un vague sentiment que ceci n’amènera rien de bon pour eux.
Il y en a par contre qui ne s'en pose pas, aveuglés, obnubilés par un Graal qui réapparaît partout, suintant ici, affleurant là, en écho ailleurs...Pas la peine de le nom mé.

la suite

jeudi, février 2 2012

BIO INDUSTRIELS OU DEMETER

Je reprends du facebook de Michel.Tarrier, le petit commentaire qui suit sur le bio industriel facon grande surface. Voila, en effet les bio industriels contre lesquels nous nous battons, commercialement s'entends, du moins pour l'instant car In Fine, lorsque nos produits ne se vendront plus parce que nous refusons à pratiquer ce genre de conduite agricole, et qu'en conséquence, nos légumes sont plus chers, cette guerre prendra fin et nous serons morts.

Non, pas d'inquiétude, le Localbiobag (le chaînon entre la ferme et le consommateur, l'unique intermédiaire, circuit court ) est associé une ferme qui pratique la biodynamie, justement à cause de ce genre de dérive du bio.
En ce qui nous concerne, il est vain de vouloir reproduire le shema de production actuel en changeant juste les intrants, si c'est pour reproduire les mêmes résultats : des légumes hybrides dénaturés qui n'ont aucun gout, des pratiques industriels incompatible avec un environnement durable, des circuits longs polluants, le non respect du travail agricole etc..etc..car voila ce qui arrive.

bioespagne.jpg

"Des fruits & légumes Bio chez Carrefour España !

J’ai acheté deux laitues « bio ». Même emballage, même origine, mais étiquette différente. Quand même !

L’origine ? Ici, bio ou pas, tout vient d’Almeria : agriculture hors-sol, hors saison. Hors raison. Agrobusiness sous plastique destiné à l’export international mais dont nous, locaux, on profite obligés !

J’ouvre mes laitues : pas mal de terre et… une limace endormie. Sans doute gavée par les biocides !
Putain, mais « ils » ont mis de la terre, les feuilles sont dégueulasses, pour la première fois depuis longtemps « il faut laver la laitue » ! Je rêve, est-ce un retour au potager de mes grands-parents… ?
Certainement pas car cette terre est mortelle et farcie de molécules chimiques. C’est la terre d’Almeria, tuée, achevée, synthétisée, empoisonnée par 50 ans d’agrochimie furieuse et incontrôlée.

Voilà, c’était du bio, un autre marché pour consommateurs lucides et sur le qui-vive !!

Entre l’immonde producteur fournisseur et le détaillant, il existe ainsi un atelier où des ouvriers sont employés à une tâche « bio » particulière : saupoudrer les légumes d’un peu de terre et ajouter 1 limace, 1 escargot ou 1 lombric, biodiversité moribonde qui garantit l’aspect bio !

C’est à cause de cette manipulation supplémentaire que c’est un peu plus cher ! Normal, faut pas se plaindre puisqu’on en a pour son argent ! T’as voulu du bio, t’en as !

Une enculade géante:"

le reste ici

lundi, décembre 19 2011

LOCALBIOBAG EN VACANCES

Mes chers amis, c'est avec le plus grand regret que je vous annonce la mise au garage de mon biotraineau, une nouvelle fois et pour la dernière livraison du bio bag de noël, qui donc est compromise. Nous nous retrouvons si vous le souhaitez à partir du 5 janvier
Joyeuse fête.
pere_noel_2.jpg

lundi, novembre 21 2011

LOCALBIOBAG LIVRAISON DE MERCREDI 23 NOVEMBRE 2011

Je ne pourrais être disponible pour vous livrer le LOCALBIOBAG que mercredi cette semaine. Je tenterai de livrer tout le monde, merci de réserver le plus vite possible afin que j'organise au mieux ma "longue tournée..

PANIER 16€ Pommes de terre "ditta", carottes 'nantaises', poireaux 'bleu de solaize', potiron , salade laitue, betteraves rouges.
BagIllust2cropped_2_.jpg

jeudi, novembre 3 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 4 NOVEMBRE 2011

Choisir le LOCALBIOBAG c'est soutenir l'emploi agricole, respecter l'environnement et reconnaitre le vrai gout de la nature.

Tiens, en parlant de gout, venez exercer vos papilles SAMEDI 5 NOVEMBRE, le Vin Vagabond nous accueille dans une ambiance : entre copain, pour une nouvelle façon de consommer.
DSC_0013.jpg

__ PANIER 16€__

Courges spaghetti (800g), pommes de terre "ditta" (kg), carottes yellow stone (kg), pommes cox (500g), chou-fleur (unité), poireaux (750g).

dimanche, octobre 23 2011

BIOBAGER'S EN CUISINE: LES CARDONS (SUITE)

Merci Annie !!!! pour cette contribution. Je serais ravi de livrer votre Jardin partagé (un nouveau dépôt pour le localbiobag, porte de Bagnolet) et d'ouvrir cette cuisine virtuelle à partager autour des extraordinaires légumes de la ferme les plaisirs du jardin, à Cergy.


LES CARDONS SONT ENCORE à L'HONNEUR

t_14.png

Bonjour,
Précision à donner aux utilisatrices de cardons:BIEN LES ÉPLUCHER SURTOUT c.à d.,comme pour les blettes, découper la tige en tronçons que l'on tire une fois en avant une en arrière pour ôter les fibreuses du tour.

RECETTES:

  • la gde classique,gratin=tout comme les blettes, faire blanchir un peu avant afin de laisser égoutter,puis passer au four avec béchamel et gruyère.
  • venue du Sud:lorsque les côtes sont assez grosses, les couper en tronçons de taille suffisante et les blanchir.Bien égoutter, puis farcir avec un mélange type tomates farcies,et mettre au four avec un filet d'huile d'olive.Si vous les placez sur du riz....le plat est fini ! en un tour de main! Vous pouvez ficeler comme des paupiettes
  • bien entendu, toujours le Sud: coupez-les dans les légumes à couscous.
  • moins au Sud, mais en vallée du Rhône,à la moelle:Blanchir,puis mettre au four après avoir garni les côtes ds un plat à gratin de petits morceaux de moelle de boeuf.
  • toujours en lyonnais: les cardons blanchis et égouttés ds un plat à gratins et au milieu un dio aux herbes.Tout cuit ensemble et partage ses saveurs;


  • Précision pour les nordistes: le dio ou encore diot, nature ou aux herbes, est une petite saucisse de campagne, très dodue.En région parisienne, on peut la trouver chez des charcutiers tradition!ou ds les rayons Gault and co de monoprix gourmet ou au bon marché...qui ne l'est pas vraiment!

jeudi, octobre 13 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 14 OCTOBRE 2011

Le chou 'red russian' est légèrement sucré, ces feuilles sont tendres, on peut le cuisiner comme un chou classique, mais je le préfère cru, en salade. Vous m'en direz des nouvelles!

N'hésitez pas à me faire parvenir vos recettes.

Je les publierai sur le blog de l'appli jardin. Je peux egalement organiser des visites de la ferme pour ceux qui le souhaite. merci de votre soutien

PANIER 16€
BagIllust2cropped_2_.jpg Chou 'red russian' (unité), pommes de terre "ditta" (kg), carottes Nantaise (botte env 1kg), pommes 'melrose' (kg), betteraves rouges crues (kg), courgettes (kg).

et toujours à la carte.
A LA CARTE Betteraves rouges crues (kg) : 3,00€

Blettes (kg) : 3,00€

Carottes nantaises (botte) : 3,00€

Carottes 'yellow stone' (botte) : 3,00€

Cardons (500g) : 2,50€

Chou 'red russian' (unité) : 2,50€

Echalottes fraiches (botte) : 2,00€

Epinards (500g) : 3,00€

Lentilles (500g) : 3,50€

Oeufs : boite de 6 (calibre moyen) : 2,50€

Oeufs : boite de 6 (gros calibre) : 3,00€

Oignons jaunes 'paille de vertue' (500g) : 2,00€

Oseille (250g): 2,00€

Pommes de terre "ditta" : 2,50€

Potiron (la part 800g) : 2,50€

Poires 'conférence' (kg) : 3,50€

Poireaux 'bleu de solaise' : 3,00€

Radis roses (botte) : 2,50€

Radis noirs (unité) : 1,50€

Roquette cultivée (200g) : 3,00€

Salade chicorée 'uranus' : 1,50€

samedi, octobre 1 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2011

PANIER 16€

Oignons jaunes 'pailles de vertue'(500g), Potiron (part de 800g), pommes de terre "ditta" (kg), betteraves rouges crues (kg), radis roses (botte), salade batavia, carottes Nantaise (botte env 1kg),

mardi, septembre 27 2011

LOCALBIOBAG MARDI 27 SEPTEMBRE 2011

N'hésitez pas à me rappeler si il y avait eu un problème la dernière fois... l' agriculture naturelle est plus difficile à mettre en œuvre.. en Ile de France, ou rappelons le : seul 1% des 500.000 ha de Surface Agricole Utile sont consacrés à une conduite respectueuse de l'homme et de son environnement (en même temps).
SOUTENEZ LE PROJET MAISON DES CELESTINS DU LBB PERSPECTIVE_1.jpg

PANIER 16€ Oignons jaunes 'pailles de vertue'(500g), Potiron (part de 800g), pommes de terre "ditta" (kg), betteraves rouges crues (kg), radis roses (botte), salade batavia, carottes Nantaise (botte env 1kg),

vendredi, septembre 23 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 23 SEPTEMBRE 2011

PERSPECTIVE_1.jpg

Le LBB sera peut etre, bientot, grace à vous, livré en velo, à partir d'une maison des celestins, renouvelée et consacrée à l'agriculture locale, naturelle... Ces légumes empreinteront les voies navigables pour entrer dans la capitale et vous pourrez le dimanche faire votre marché, déguster des petits plats en profitant des berges accueillantes du quai des celestins. Soutenez nous, parlez de nous.


PANIER 16€
Oignons jaunes 'pailles de vertue'(500g), Courgettes (kg), pommes de terre "ditta" (kg), betteraves rouges crues (kg), aubergines noires (500g), radis roses (botte), basilic (botte)

mardi, septembre 20 2011

LOCALBIOBAG MARDI 20 SEPTEMBRE 2011

RDV : les rendez vous du samedi chez mes amis Pierric et Maura, samedi à partir de 14h. Un rendez vous comme à la maison, pour déguster et acheter du vin, du fromage de chèvres et des légumes localbiobag

PANIER 16€

Oignons jaunes 'pailles de vertue'(500g), Courgettes (kg), pommes de terre "ditta" (kg), betteraves rouges crues (kg), aubergines noires (500g), radis roses (botte), basilic (botte)

lundi, septembre 12 2011

LOCALBIOBAG MARDI 13 SEPTEMBRE 2011

LOCALBIOBAG_petit_.jpg

PANIER 16€ Oignons jaunes 'pailles de vertue'(500g), Courgettes (kg), pommes de terre "ditta" (kg), betteraves rouges crues (kg), aubergines noires (500g), Mais doux (2 épis), Fenouil (botte).

lundi, août 22 2011

LOCALBIOBAG MARDI 23 AOUT 2011

En choisissant un Localbiobag pour vos légumes de saisons, vous soutenez le developpement d'une agriculture respectueuse de sa nature, en Ile de France.

PANIER 16€
DSC_0013.jpg Courgettes (kg), pommes de terre "ditta" (kg) , tomates rondes (kg), oseille de Belleville (250g), persil (botte), échalotes (250g), Aubergines (350g)

A LA CARTE

Echalottes fraiches (botte) : 2,00€

Artichaud (pièces) : 1,50€

Oseille (250g): 2,00€

Pommes de terre "ditta" : 2,50€

Haricots verts (kg) : 7,00€

Haricots beurre (kg) : 8,00€

Framboises (250g) : 2,50€

Melon (pièce) : 2,50€ Radis ronds rouges (botte) : 2,50€

Oeufs : boite de 6 (calibre moyen) : 2,50€

Oeufs : boite de 6 (gros calibre) : 3,00€

Lentilles (500g) : 3,50€

Tomates cerises jaunes ou rouges (Barquette 200g) : 2,50€

Tomates rondes (kg) : 3,50€

Courgettes (kg) : 3,00€

Persil (botte) : 1,50€

Thym (botte) : 1,50€

Sauge (botte) : 1,50€

Fromages de chèvres fermiers frais (à la belle hortense uniquement) : 3,00€

8 lieux pour retirer un LBB (entre 17h et 20h, les mardis et vendredis).

Librairie, cave, bar à vin : La belle Hortense (Marais, Paris 4), MARDI ET VENDREDI

Épicerie fine : Le gout des autres (Batignolle, Paris 17) VENDREDI

Vente direct : conciergerie et vente directe (Porte Champeret, Paris 17) VENDREDI

Biocoop : LemoSebastopol ( Paris 3) momentanément interrompue

Restaurant : Au bougnat (Ile de la cité, Paris 4) MARDI

Vente privé : Le vin vagabond (le pré St Gervais, 93) SAMEDI



Boulangerie bio : Fantasiia (Alésia, Paris 14) fermée pour les vancances VENDREDI

Bar : Chez Cosette (Pyrénées, Paris 20 ) MARDI

Cosmétique bio : Biodouce ( M°Faidherbe, Paris 11) MARDI

L'agriculture biologique locale s'adapte aux aléas de la nature sans la détruire, c'est ce qui la rend meilleure.

Les légumes du LOCALBIOBAG sont ultra frais, géolocalisés, nutritivement au top.

- page 1 de 3