Appli-jardin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, mai 1 2011

CHOU POINTU ET MELISSE EN SALADE

1chou blanc pointu, 1 botte de mélisse, 3 carottes, 1 citron vert, 3 c. à soupe d'huile d'olive, Sel et poivre et tomates séchées.

Chou_blanc_p.jpg

Couper le chou en fines lanières. Râper les carottes. Ciseler la mélisse. Dans un saladier mélanger le jus du citron vert avec l'huile saler et poivrer.

Ajouter le chou, les carottes, les tomates, la mélisse.
Laisser reposer au frais au moins 15 minutes.

Bon appétit !!!!

samedi, avril 16 2011

POURQUOI LE LOCALBIOBAG

Pour lire l'ensemble de cet article retrouver le 600400.jpg – L’atrazine stimule une enzyme appelée “aromatase”, qui transforme l’hormone masculine, la testostérone, en hormone femelle, l’œstrogène. C’est ainsi que l’œstrogène produite par l’aromatase entraîne le développement d’organes féminins, comme les ovaires ou les ovules dans les testicules. Or, le niveau d’aromatase est aussi lié au développement des cancers du sein ou de la prostate. Une étude épidémiologique conduite dans une usine d’atrazine de Syngenta en Louisiane, publiée en 2002, a d’ailleurs montré un excès significatif de cancer de la prostate chez les ouvriersxiv.

Comment a réagi Syngenta ?

Ah !, a soupiré Tyrone Hayes, j’étais très naïf à l’époque ! La firme m’a d’abord demandé de répéter l’étude, pour vérifier que j’obtenais bien les mêmes résultats. Elle m’a proposé 2 millions de dollars pour cela et, au début, j’ai accepté… Puis, j’ai compris que leur stratégie, c’était de faire traîner les choses, pour gagner du temps et m’empêcher de publier. J’ai finalement rompu mon contrat et j’ai publié mes résultats en 2002xv4. À partir de là, ce fut la guerre ! Et je dois dire que je n’avais jamais imaginé qu’elle puisse être d’une telle violence : Syngenta a écrit au doyen de l’université de Berkeley, s’est répandu dans la presse pour me discréditerxvi, a mis un lien sur son site Web vers <junkscience.com>, le site de Steven Milloy, et je me suis retrouvé sur la liste des junk scientists (voir supra, chapitre 8). Aujourd’hui, cela me fait rire, car je sais que le fait d’avoir l’honneur de figurer sur cette liste est la preuve que j’ai fait du bon travail ! Puis, la firme a payé des scientifiques pour conduire de nouvelles études qui, bien sûr, n’ont pas pu répéter mes résultats. Leur but, c’était de créer le doute, et ça a marché, du moins aux États-Unis, où finalement l’EPA a renouvelé l’homologation de l’atrazine en 2007. »

De fait, en octobre 2007, l’Agence de protection de l’environnement rendait un rapport où elle concluait : « L’atrazine n’est pas nocive pour le développement des gonades des amphibiens ; aucune étude additionnelle n’a été requisexvii. » Circulez, il n’y a rien à voir ! L’implacable machine à broyer les vérités qui dérangent a, une fois de plus, fonctionné à merveille… Alors qu’il était au plus fort de la tourmente, en 2004, Tyrone Hayes a publié dans BioScience un article où il décrypte les immuables rouages que j’ai aussi décrits tout au long de ce livre : manipulations de la science, funding effect, campagnes de diffamation, complaisance des autorités publiques, intoxication de la presse, etc.xviii.

Le mélange des pesticides décuple leurs effets

« L’industrie a multiplié ses efforts pour discréditer mon travail, mais mon laboratoire continue d’étudier les impacts de l’atrazine et d’autres pesticides sur l’environnement et la santé publique », écrit Tyrone Hayes sur son site Web, qu’il a ironiquement baptisé <Atrazinelovers.com>. « Ma décision de me lever et d’affronter le géant industriel n’était pas héroïque. J’ai suivi l’enseignement de mes parents qui me disaient : “N’agis pas parce que tu cherches une récompense ni parce que tu crains une punition. Fais ce que tu penses devoir faire, parce que cela te semble juste”. »

jeudi, avril 14 2011

LOCALBIOBAG 15 AVRIL 2011

PANIER 16€

Carottes nantaise (1kg), épinard (500g), botte de menthe, pomme de terre "ditta" (1kg), 1 salade Batavia, oseille de Belleville (500g), poireaux 'armor' (1kg)... c'est bientôt la fin des poireaux...

LocalBioBag.jpg

lundi, avril 11 2011

LOCALBIOBAG 12 1VRIL 2011

Pour connaitre la ferme, dont LOCALBIOBAG distribue les légumes sur Paris, n'hésitez pas visiter le blog : http://www.lesplaisirsdujardin.com Il y a des recettes, des méthodes de cuisson, des nouvelles des cultures et plein de belles choses.

Chaque dépôt de localbiobag nous offre sans contre partie le droit de faire connaitre notre travail, ils ont tous une particularité et pourront agrémenter vos paniers avec de merveilleux produits.

Je les remercie car ils participent eux aussi à l'effort partagé pour developper en France et en Ile de France une agriculture respectueuse de la nature qui produit des aliments.

A l'épicerie GA "le gout des autres" (60 rue des dames 75017) d'incroyables chocolats pour pâque, entre autre!

A la Belle Hortense, des vins de propriétaires, des chèvres frais, l'actualités littéraires

A la boulangerie Fantasiia du pain BIO

Au vin Vagabond, une sélection de vins à déguster avant d'acheter.

A Lemo, tous les produits d'une epicerie du réseau biocoop

Au restaurant le Bougnat, une merveilleuse cuisine dans une cadre super sympa

BagIllust2cropped_2_.jpg

PANIER 16€

Carottes purple haze+nantaise+yellow stone (1,5kg), blettes (500g) , radis rave rose (300g), radis noir (300g), botte de menthe, botte de persil, pomme de terre "ditta" (1kg), 1 salade chicorée 'uranus' (200g)

vendredi, mars 25 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 25 MARS 2011

BagIllust2cropped_2_.jpg

PANIER 16€

1kg de pommes de terre' ditta', 1 botte de carotte yellow stone (1kg), 1kg de poireaux, 1 salade chicoree, 1 kg de topinanbour, 1 botte de radis.

Les derniers topinambour de la saison.

lundi, mars 14 2011

LOCALBIOBAG MARDI 15 MARS 2011

PANIER 16€

1kg de pommes de terre' ditta', 1 botte de carotte yellow stone (1kg), 1kg de poireaux, 1 salade batavia ou feuille de chêne, 1 sac d'épinards (500g), radis noir (300g), 1 chou vert de Milan frisé, (500g).

dimanche, mars 6 2011

CHOU CHOU DANS LE LOCALBIOBAG DE PRESQUE PRINTEMPS

salade_deux_choux_mini.JPG une salade de chou vraiment différente et rapide à faire.

Ingrédients :

1/2 chou vert, haché grossièrement

1/2 chou rouge, haché grossièrement

1 oignon vert, haché grossièrement

2 c. à soupe de jus de lime 1 1/2 à soupe d'huile de lin ou huile de chanvre

1 c. à soupe d'huile de sésame

1 c. à soupe de gingembre frais, finement râpé

1 c. à thé de sel de mer assaisonné

3 c. à soupe de graines de sésame

Préparation :

1. Préparer la salade : mélanger les choux et l'oignon vert dans un grand bol.

2. Préparer la vinaigrette : mélanger le jus de lime, l'huile de lin, l'huile de sésame, le gingembre et le sel de mer dans un petit bol.

3. Verser la vinaigrette sur la salade et saupoudrer de graines de sésame au moment de servir.

MERCI A EUX pour la recette

vendredi, mars 4 2011

LOCALBIOBAG VENDREDRI 4 MARS 2011

PANIER 16€ 1kg de pommes de terre' ditta', 1 chou de Pontoise (500g), kg de topinambour, 1 bette de persil, 1kg de poireaux, 1 salade batavia, 1 botte de blette (500g).

mardi, mars 1 2011

LOCALBIOBAG MARDI 1 MARS 2011

Le Localbiobag est un panier de légumes ultra frais, locavore, respectant les sols (label AB), garanti pour 4kg et 5 variétés botanique....à l'usage, il oscille entre 4 et 5kg et entre 5 et 7 variétés. Nos principes et méthodes de culture, extensive, privilégient le gout et la richesse diététique.

BagIllust2cropped_2_.jpg PANIER 16€

1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de Poireaux, 1 chou cabu pommé blanc (500g), 1botte de Blettes (500g), 1 salade batavia, topinambour (500g).

DES LEGUMES DANS LE LOCALBIOBAG

Un texte que je recopie du livre de Jean Marie Pelt : des légumes que vous trouverez là.

Jean marie Pelt est pharmacien agrégé, spécialiste de botanique et d'écologie. Il est l'auteur de nombreux ouvrages. JMP.jpg voici un extrait de l'un d'eux!

"Un vif débat oppose depuis des années les tenants de l'agriculture chimique au groupe minoritaire des agribiologistes. Les seconds reprochent aux premiers les excès d'épandage chimique rendus nécessaires pour des productions de masse, qu'il s'agisse d'herbicides, de fongicides, de pesticides ou tout simplement d'engrais azotés, phosphatés ou potassiques.Les premiers font valoir l'incontestable qualité de leurs produits, incomparablement plus appétissants que les fruits et les légumes du marché bio. Qu'en est il au juste de cette polémique? Les points de vue sont ils conciliables? Qui a tort ? Qui a raison ?

En vérité, le consommateur règne sur le marché et le marché déteint sur lui. Les exigences du bel aspect, d'un état sanitaire apparemment parfait, de la belle taille, de la belle couleur et de la grande abondance des légumes impliquent de sévères contraintes au niveau de la production : irrigation, utilisation des engrais chimiques, des produits phytosanitaires et, pour certaine production de contre saison, procédés de culture sous serres et hors sol.

RENDEMENT OU QUALITÉ

L'utilisation massive d'engrais pose un problème qui n'a jamais vraiment pu être résolu, celui du rapport rendement qualité. Il n'y a pas en effet, de commune mesure entre les doses d'apports chimiques assurant la meilleure qualité et celles qui assurent le plus fort rendement, lesquelles sont nettement supérieures; en d'autres termes, le rendement est proportionnel à la quantité des apports: plus il y a de chimie, meilleur il est. Or, au fur et à mesure que le rendement augmente, les légumes sont carencés en oligo-éléments par l'excès d'engrais et les modifications du sol que ceux ci génèrent. Un excès d'engrais azoté bloque le cuivre et le bore dans le sol, et ces deux oligo-éléments ne sont plus absorbés par les poils racinaires; or, le bore facilite l'assimilation du calcium : lorsqu'il fait défaut, elle devient insuffisante. De son coté, l'excès d'engrais potassiques entraine des carences en magnésium, en manganèse et en cuivre, ainsi qu'en vitamines A, B, et C. Quand à l'excès de phosphore, il entraine d'autres carences notamment en cuivre. Pour la majorité des productions maraichères, de trop fortes doses d'engrais azotés diminuent les facultés de conservation après récolte ainsi que les facultés de résistance aux parasites. De sorte que de trop fortes quantités d'engrais entrainent de forts épandages de pesticides.

Les carences induites se traduisent chez l'individu par de multiples dysfonctionnements : céphalés, névralgies, fragilités capillaires, sensibilités aux rayonnements solaires pour les carences en vitamines; perte de vitalité, difficulté de cicatrisation pour les carences en sélénium et en manganèse; ralentissement de la calcification et difficulté dans les phénomènes de détoxication pour les carences en silice; relâchement du myocarde pour les carences en sodium; maladies des ongles et des cheveux pour les carences en soufre; fragilité osseuse et spasmophilie pour les carences en calcium; diminution des défenses naturelles, de la résistance aux agressions et au stress pour les carences en cuivre et en magnésium.

A cette pauvreté en éléments indispensables s'ajoute une exceptionnelle richesse en azote, en potassium et en phosphore, et plus encore en résidus de pesticides, fongicides, herbicides. Dans l'organisme, les nitrates sont réduit en nitrites; celles-ci peuvent altérer le fonctionnement de la thyroïde qui règle la conversion du carotène en vitamine A, laquelle dès lors s'effectue mal. Il en résulte une diminution de la résistance à la cancérisation, puisque la vitamine A est anticancérigène, et réciproquement, une augmentation de l'aptitude à la cancérisation, puisque le carotène est un facteur cancérogène. En outre, la résistance au stress, qui consomme beaucoup de vitamine A, est diminuée, puisque le procéssus biologique de biosynthèse de la vitamine A se trouve altéré.

Dans la bouche, au contact de la salive, et dans l'estomac, les nitrates sont transformés en nitrosamines, laquelle transforme l'hémoglobine en méthémoglobine. Les propriétés cancérogènes des nitrosamines et de leurs dérivés méthylés sont par ailleurs bien connues. On a pu montrer, en effet, qu'elles avaient des effets inducteurs de mutation chromosomique chez les animaux.

Quand aux pesticides, ils sont uniformément répandus au point qu'on en trouve même sur des produits de l'agriculture biologique qui n'ont pas été soumis à traitement : preuve que ces substances se dissipent dans l'air et se dispersent bien au delà de leurs lieux d'épandage.
Ces corps se fixent dans les graisses ou ils sont stockés; mais des accidents peuvent survenir lorsque l'organisme mobilise beaucoup de graisses. Il n'est alors pas rare que l'aldrine et la dieldrine provoquent des vomissements, des vertiges, voire des maux de têtes qui s'arrêtent lorsque la fixation dans les graisses est assurée. Ces produits sont toujours présents- à faible teneur, certes-dans les légumes; ils peuvent former une combinaison stable avec des oligo-éléments, le lithium par exemple, et le priver ainsi de toute activité biologique sur le système nerveux, sont champ d'action.
Lorsqu'ils sont absorbés avec la nourriture, les fongicides base de thiocarbamate sont transformé par l'organisme en dérivés de nature cancérigène.

Tous ces produits ne sont certes présents qu'à l'état de traces dans les aliments mais l'on peut se demander si leurs effets ne doivent pas être considérés comme non négligeables. L'homéopathie nous a instruit des effets d' éléments à l'état de traces sur les organismes."

la suite plus tard

jeudi, février 24 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 25 FEVRIER 2011

PANIER 16€ 1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de Poireaux, 1 chou de Pontoise (500g), 1kg d'épinards, 1 radis noir.

lundi, février 21 2011

LOCALBIOBAG MARDI 22 FEVRIER 2011

Pour ceux qui font des préparations aux poireaux, le 2eme kg est à 2,50€.

Je vous annonce dès aujourd'hui une soirée dégustation vente de vins bios début mars. Une belle occasion de se retrouver autour d'autres notes gustatives et festives.

merci de soutenir une agriculture de qualité en Ile de France.

PANIER 16€

1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de Poireaux , 200g de mâche, 500g de choux de Bruxelles (je ne sais pas si il y en aura assez pour tous le monde...sinon il y aura un autre chou), 500g de topinambour, 500g d'épinards.

BagIllust2cropped_2_.jpg

jeudi, février 10 2011

LOCALBIOBAG VENDREDI 11 FEVRIER 2011

BagIllust2cropped_2_.jpg

PANIER 16€

1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de betteraves potagères, 1 chou de pontoise (500g), 1kg de topinambour, 500g d'épinards, 1 radis noir (300g).

apiacee, solanacee, chenopodiacee, brassicacee, astéracee,

jeudi, février 3 2011

POIREAU

Nom commun : poireau.
Nom scientifique : Allium ampeloprasum var. porrum
Famille : alliacées.

pompé d'ici:

"Le poireau fait partie de la grande famille des alliacées. Cette famille de végétaux en compte près de 500, dont l’ail et l’oignon qui sont les plus reconnus pour leurs propriétés santé. Le poireau, la ciboulette et l’oignon vert font aussi partie des alliacées les plus couramment consommés. Le poireau diffère des autres alliacées par sa saveur subtile et délicate, à la fois douce et sucrée. Principes actifs et propriétés.
Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques1,2. Plus spécifiquement, des études indiquent que la consommation de légumes de la famille des alliacées (ail, oignon, échalote, ciboulette, oignon vert, poireau) aurait un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin3,4. Jusqu’à maintenant, les données sont insuffisantes pour établir un lien avec d’autres types de cancers comme ceux de la prostate, du sein, de l’oesophage et du poumon".

Poireau.jpg Et pompé d'ici:

Dans le «blanc» du poireau, on observe des traces de saccharose parmi les glucides, d’où la saveur assez douce de cette partie du légume ; ainsi que des sucres relativement rares, des fructosanes, aux propriétés diurétiques marquées. Parmi les fibres, les mucilages (arabane, pectines) sont particulièrement abondants. A la cuisson, ils donnent une consistance moelleuse au «blanc».

Dans le «vert» du poireau, les fibres sont essentiellement représentées par des celluloses et des hémicelluloses. Leur consistance reste fibreuse, même après cuisson, et elles peuvent de ce fait stimuler activement le transit intestinal.

mardi, février 1 2011

LOCALBIOBAG MARDI 1 FEVRIER 2011

PANIER 16€

1kg de carottes 'nantaise', 1kg de pommes de terre' ditta', 1kg de navets blancs à collets violet, 1botte de poireaux 'armor' (500g), 1 chou cabu pommé (env1kg), 500g de topinambour, radis noir (300g);
BagIllust2cropped_2_.jpg

et voilà les différentes familles botaniques représentées.

Apiacées, solanacée, brassicassee, alliacée, astéracee,

lundi, janvier 24 2011

LOCALBIOBAG MARDI 25 JANVIER 2011

En achetant "d'abord" local, bio et de saison, vous consom'actez"eco-responsable" grave!!

BagIllust2cropped_2_.jpg PANIER 16€ (réservation) 1kg de carottes 'yellow stone', 1kg de pommes de terre' ditta', 500g de betteraves rouges crues, 500g de navets blancs à collets violet, 1kg de poireaux 'armor', 1 chou de Pontoise (env1kg), 500g de topinambour.

jeudi, janvier 20 2011

2 NOUVEAUX SPOTS POUR LE LOCALBIOBAG

Le LBB est maintenant disponible dans le 17eme arrondissement de Paris.gda.png GDA_com_presse_version_lisible.pdf
Le principe est toujours le même. Envoyer moi un mail pour recevoir la proposition sans oublier de préciser le lieu de dépôt. Payer votre LBB sur place.

60, rue des Dames 75017 Paris
Contact : Fabienne Bantigny
téléphone : +33(0)1 42 94 87 90
mail : fabienne.bantigny@free.fr

Il est disponible sur l'Ile Saint Louis
Au restaurant le Bougnat
bandeau_accueil.jpg

mardi, janvier 18 2011

NOTRE POISON QUOTIDIEN

un film à charge contre l'industrie chimique. Je recopie là un extrait d'un article que vous trouverez
chimique_ombre.JPG
"Elle n’hésite pas à utiliser le mot «poison» pour désigner les multiples conservateurs, colorants, anti-oxydants, résidus de pesticides et autres produits chimiques qui traînent dans nos assiettes. Le nouveau reportage de Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice en 2008 du documentaire Le monde selon Monsanto, sera diffusé sur Arte le 15 mars. Pour Notre poison quotidien, elle a enquêté sur les substances chimiques présentes dans l’alimentation. Sont-elles responsables des maladies qui frappent les pays développés (cancers, diabète, obésité, maladies neuro-dégénératives,…)? La réglementation protège-t-elle efficacement les consommateurs?"

Pour ma part, le localbiobag est a mon sens le seul phénomène (au sens premier) capable de lutter contre l'invasion de la malbouffe, conséquence d'une généralisation des procéssus et méthodes d'industriels qui ont perdu le sens du devoir moral, qui ne sont plus maitre d'eux même, tout en prétendant être maitre du monde, qui ont perdu les vertus de l'autocritique, obéissant aveuglément aux mécanismes qu'ils ont inventé et qui désormais les asservissent complètement. Leur seul objectif étant l'amélioration perpétuelle et sans fin des rendements financiers. Le cancer, en somme. Un systeme de valeur issue de la robotisation, qui s'est généralisé, mondialisé, qui s'impose à tous ou presque comme une évidence, au delà de laquelle il ne "semble" plus y avoir de rêves. Le nouveau monde n'existe pas dans la mondialisation, c'est le retour à la terre plate, la barbarie des égoïsmes et des privilèges, c'est la névrose du systeme.

lundi, janvier 17 2011

LOCALBIOBAG MARDI 18 JANVIER 2011

Pour connaitre le contenu du panier LOCALBIOBAG envoyer un mail a
contact AROBAZ appli-jardin.com
BagIllust2cropped_2_.jpg

mardi, juin 29 2010

LOCALBIOBAG 29 JUIN 2010

Un jardin potager où poussent des légumes naturellement pour retrouver le gout de quelques valeurs en voie de disparition.

LBBenvitrine.jpg

2 salades (feuille de chêne), 1kg de courgettes, 1kg de brocoli (2 pièces), 1 barquette de fraises 250g, 1 bouquet garnis (mélisse, thym, sarriette, persil, ciboulette), 1 navet marteau (à découvrir).

- page 2 de 3 -