Il y a donc des aliments qui ont du goût et d'autres non! Le goût si on le considère de manière chimique indique la présence ou non d'éléments favorables à la santé humaine dans les aliments. Ainsi il n'est pas étrange de constater qu'une des raisons pour lesquels certaines personnes mangent des légumes bios est leurs goûts. On sait aussi que ces aliments contiennent, eux, les nutriments nécessaires pour être en bonne santé. Plus il y a de goût, plus il y en a.
Comme pour les vins, un palais passionné peut prendre du plaisir à découvrir, reconnaitre, rechercher le goût, l'histoire, le bien être au travers des légumes.

Il faut pour cela que ces légumes soient cultivés dans ce but, qu'ils n'aient pas parcourus trop de km pour parvenir à l'assiette, qu'ils n'aient pas subit de transformations génétiques pour supporter les transports, qu'ils n'aient pas non plus subit de pulvérisations de toutes natures, ni d'ionisation, pour la conservation et qu'ils contiennent un peu de vie.
J'ose cette phrase qui deviendra culte "ce qui contient la vie donne la vie, ce qui n'en contient plus la tue".
Or les gens qui nous vendent des aliments morts et qui n'ont comme satisfaction que des chiffres sur un tableau sous le faux prétexte de santé publique, ont compris qu'il fallait envoyer au cerveau (ce qu'il en reste) du consommateur, des indications : informations chimiques neurotransmises et renfort massif de publicités habiles dont les fonctions sont de faire accepter aux consommateurs, que ce qu'ils mangent sont bel et bien des aliments. D'où un travail considérable pour donner du gout à des produits qui n'en ont pas, agent de textures, de saveurs, colorants, etc...et pour cause, ces aliments là ne contiennent rien de ce qui est nécessaire à l'être humain! La preuve est que les nutritionnistes conseillent de consommer des compléments alimentaires pour palier aux carences. On comprend ces conseils lorsqu'ils émanent de spécialistes payés par l'industrie agroalimentaire et pharmaceutique, pour les autres ça devient plus gênant. On a tous en tête les images du film culte "l'aile ou la cuisse". ca fait sourire mais lorsque l'on réalise que 80% de ce que l'on mange aujourd'hui subit le même traitement, on rigole moins!
Quelqu'un qui avait été bercé trop près du mur, a du dire un jour: la nature ca pue, c'est plein de microbes, c'est compliqué, rappelez vous les grandes pestes et les grandes famines, mieux vaut tout lyophiliser, ioniser, "pesticidiser" etc.. c'est plus sure! et tout le monde a suivi. Ce berger là conduit son troupeau depuis.

Pour un petit rappel (source wikipedia)