coach.png

J'ai pris l'habitude de toujours vérifier le bienfait pour la santé d'une alimentation composée de légumes.
D'autres articles traitent ou traiteront de la raison de faire pousser ces légumes de façon traditionnelles, en respectant les filières courtes pour valoriser le travail qualitatif du paysan qui s'interdit l'usage excessif et irraisonné d'intrants chimiques parce que ceux-ci bouleversent les équilibres naturelles auxquelles nous sommes soumis et qui en plus polluent les aliments.

ce post vous donnera peut être envie de lire, ou relire l'article dont il est issu qui rappelle le rôle des légumes verts dans les apports en nutriments qui renforcent nos défenses.
Attention toutefois à ne pas commettre l'erreur de croire que si ces composées sont isolés, ils peuvent être reproduit dans des gélules (une pratique très courante et pour cause) et être aussi efficaces que lorsqu'ils sont ingérés avec leurs supportsde prédilection : LES LEGUMES.

caroténoïdes, flavonoïde, sulforafane, luteïne, zeaxanthine, phénétylisocyanate, quercétine...au boulot!!


La dégénérescence maculaire est une affection grave qui se traduit par une perte progressive de la vision, due à la dégradation de cellules de la rétine chargées de recevoir la lumière. La région centrale de la rétine - la macula - concentre aussi une densité exceptionnelle de pigments jaunes d’origine végétale, la lutéine et la zéaxanthine, deux caroténoïdes. Ces pigments filtrent la composante bleue de la lumière, riche en énergie, et à l’origine de radicaux libres et autres particules agressives. Les caroténoïdes - et les antioxydants comme la vitamine C - protègeraient la macula de ces particules destructrices. La maladie s’installe lorsque le niveau cumulé d’agression est intense (expositions excessives au soleil, abus de tabac) et que les défenses apportées par les antioxydants ont été submergées, par insuffisance de légumes et fruits dans l’alimentation. De fait, une étude récente a établi que le risque d’apparition de la maladie est d’autant plus faible que l’alimentation est riche en lutéine et zéaxanthine, qu'on trouve dans les épinards et d’autres légumes à feuilles vert sombre.