Appli-jardin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, février 6 2011

MARAICHAGE EXTENSIF ET BIODYNAMIE

extrait de

"En 1924, Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie, posa les fondements de l’agriculture bio-dynamique, sous la forme de huit conférences prononcées au Domaine Koberwitz, près de Breslau en Silésie.

Rudolf Steiner a donné ce cours d’agriculture sur la demande de plusieurs agriculteurs inquiets d’observer la croissance de la dégénérescence des semences et de la baisse de la qualité des aliments produits : « Que faut-il faire pour stopper la baisse de la qualité des semences et de l’alimentation ? » En réponse à une question sur les maladies végétales, Rudolf Steiner expliqua qu’en réalité ce n’était pas en premier lieu la plante qui était malade mais l’environnement et particulièrement le sol, qui pouvait tomber malade. Il fallait donc chercher les causes des prétendues maladies des plantes dans l’état du sol et de l’environnement.

Ce « Cours aux agriculteurs », comme on le nomme habituellement, a été imprimé dés 1925, tout d’abord pour un cercle interne puis pour tous.

Citations de Rudolf Steiner :

« L’agriculture bio-dynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux Hommes. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du « vivant » acquise par une vision qualitative/globale de la nature. Elle considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés « thérapeutiques ». »

« Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève ».

« L’idéal de l’agriculture bio-dynamique est l’organisme agricole avec la plus grande autonomie de production adaptée aux conditions locales et aux possibilités de travail locales. »
DEMETER.gif

samedi, novembre 28 2009

UN MENSONGE DE L'AGRO-INDUSTRIE

extrait du livre : Le sol, la terre et les champs de Claude et lydia Bourguignon
ed : Sang de la terre

"Celle-ci affirme que l'agriculture industrielle est intensive, c'est faux, elle produit moins que les agricultures traditionnelles, c'est pourquoi son introduction a créer des famines dans les pays tropicaux. L'agriculture industrielle a une forte productivité du travail, c'est à dire que chaque agriculteur peut cultiver une grande surface, mais la production à l'hectare est faible car la monoculture et les engrais chimiques détruisent la fertilité des sols, provoque leur fatigue et ne permettent qu'une culture par an, contrairement à l'agriculture traditionnelle, qui grâce à l'association et à la rotation, peut faire jusqu'à trois culture par an. Affirmer que l'agriculture biologique affamerait l'humanité est un mensonge, c'est exactement l'inverse qui se passe. L'agriculture industrielle a déjà détruit 1 milliard d'hectares en un siècle et continue de détruire 10 millions d'hectare par an, par l'érosion et l'irrigation , elle a été incapable d'arrêter la famine et de développer un modèle durable."

Lire la suite...

jeudi, novembre 26 2009

SEQUESTRATION DU VIVANT ET DESTRUCTION DES SOLS

Jusqu'à peu je croyais que l'ingénieur agronome était un môssieu qui aimait la planète. Mais depuis peu, mes lectures s'orientent vers des articles qui semblent établir le contraire. Je crois que je n'ai pas fini de tomber des nues. Après la séquestration du vivant opéré par les chimistes semenciers avec l'aide des pouvoirs publiques, voilà que je découvre une charge contre l'agriculture, celle que l'on pratique à outrance depuis plusieurs années. C'est dire si les fondements sont bien retournés. Comme il ne sera pas facile de profiter du livre que je lis en ce moment puisqu'il est épuisé, j'en copierai des extraits sur le blog. J’en citerai l’auteur et ne manquerai pas de faire savoir que ces amoureux du vivant naturel produisent des conférences partout. Il s'agit d'un livre de Claude et Lydia Bourguignon intitulé : Le sol, la terre et les champs. Il flatte évidement notre ambition pour une pratique harmonieuse de la culture pour disposer d'une alimentation saine et écoresponsable et ne pas laisser les pollueurs et les égoïstes s’accaparer notre pouvoir de libre arbitre.
bulle.png

Lire la suite...