Alors que le rendez vous du samedi se prépare tranquillement par un nettoyage des caisses de légumes parfois un peu terreuse,

camion_marche.jpg voici ma petite explication pour la livraison du vendredi 21.

Comme vous avez pu le constater, pas de salades et pas de courges spaghetti, qui ont été remplacés par potimarron et 4 poivrons.
Deux explications à cela :
La première est de saison: le froid est arrivé et le monde végétale commence sa mue pour se préparer à l'hiver. La croissance des végétaux est plus lente, parfois plus lente que l'on avait prévu.

La seconde est plus ambigue : De nouveaux clients sont venus pour se fournir chez Alain, qui s'est bien gardé de me préparer à cette triste nouvelle.
Ce n'est d'ailleurs pas si triste si l'on raisonne avec générosité et à long terme, puisque le but de ma démarche est d'abord politique au sens aménagement du territoire.
Faire croitre ce mode de culture pour en avoir davantage.
En attendant Il faut partager la récolte avec de plus en plus de monde!!!

La difficulté est de mettre entre culture de nouvelles terres, d'investir! et comme vous le savez, les banquiers et autres organisations de financement voient d'un mauvaise oeil ces pratiques aux marges bénéficiaires faibles et aux risques nombreux.
La seule solution viendra du "peuple souverain" j'adore cette expression que je pique volontiers au gens de gauche...