J'entendais Manuel valls dirent l'autre jour dans une émission de télé que ces enfants se moquaient de lui pour la piètre qualité de sa cuisine. Il confiait que le samedi, entre deux réunions, alors qu'il se donnait un peu de temps pour s'occuper d'eux, c'était jambon et chips.
Pour le jambon, j'imagine que c'est ceux là qu'il met dans la bouche de ces enfants.
porcindustrie.png
le problème avec le jambon moderne, c'est ça, et pour les chips, le problème ce serait plutôt çà. Voilà une preuve d'amour!

En effet c'est plus simple, vite fait. Pas besoin de se prendre la tête.

Et je me disais que cela ne me viendrait pas à l'idée d'agir ainsi avec mes enfants. Au contraire, je considère que le temps passé à la cuisine est un acte d'amour. Rechercher des aliments dont on est sur qu'ils soient de bonne qualité, faire découvrir des gouts et des saveurs, consacrer un peu de son temps pour cuisiner soi-même.
Ne pas sacrifier l'essentiel!
Préparer soi-même est un geste fort que l'on tente de faire disparaitre de notre société. Tous les objets, les cadeaux ( la plupart du temps inutiles et vite oubliés) ne remplaceront jamais ce temps passé à préparer le repas pour ceux que l'on aime, car il se créer, à ce moment là, un lien fondamental.
Je me suis dit aussi qu'avec du personnel politique aussi peu amène à ce genre d'arguments, ce serait difficile...de défendre l'agriculture biologique locale. C'est quand même curieux pour un pays qui se vante de sa cuisine et qui est référencé au patrimoine immatériel de l'humanité pour son art de l'à table.
N'a-t-on pas oublié quelque chose en route?
panier_d_amour.jpg C'est parce que je le crois que je fais tout ça en tout cas.