PAGE 76 "la terre malade des hommes de Philippe Desbrosses"

Le professeur Nègre de la faculté de science de Marseille qui publie un titre révélateur : Alimentation, risque majeur! explique les méandres ténébreux par lesquelles passe notre satiété.

A l'usage du ministère de la santé, il cite le résultat d'un enquête qu'il a effectué pendant quinze ans sur un échantillon représentatif de la population, en comparant la fréquence des maladies entre deux groupes de consommateurs aux habitudes alimentaires différentes : un groupe ayant une alimentation courante et un deuxième adepte de l'agriculture biologique.
Les résultats publiés concerne les années 88 et 89. Le budget familiale annuel consacré aux dépenses de santé s'élève à 4700F pour la famille consommation courante contre 1250F pour les "bio". La fréquence des visites au médecin est 7,8 fois par an pour les premiers contre 1,5 fois pour les seconds.

bon je ne vais pas plus loin. mais je vous recommande ce livre, évidement anxiogène si on se dit qu'on ne peut rien faire, mais revitalisant si on se dit le contraire.
L'action de chacun est aujourd'hui possible et la force des nouveaux réseaux permet des résultat fracassants. Il faut juste être

vigilant et combatif.